Petite biographie

Parmi mes très lointains souvenirs , il en est un très vivace : ma première maîtresse de maternelle me traîne dans son sillage, passe de classe en classe et montre aux autres enfants ma “création artistique” : sur un tapis destiné à la pâte à modeler sont assemblés des boudins verdâtres… une cheminée, quelques buches, un chaudron pendu à une chaine… Du haut de mes quatre ans, je suis très fière des compliments et de mon succès !…

C’est ma première “exposition “!

Puis, durant toutes mes années de petite écolière, ce sont les reproches de mes enseignants successifs qui ne comprennent pas que l’on peut écouter, travailler, tout en dessinant, partout, tout le temps, même sur les sacro saints cahiers de composition. Même les punitions ne sont jamais venues à bout de ce vilain défaut !

Quelques livres pallient à mon manque de technique, mais les tâtonnements personnels me passionnent bien plus que les grandes théories. Les années passent, les tableaux s’envolent comme autant de petits signes d’amitié aux gens qui m’entourent.

J’essaie de prendre des cours pour améliorer ma technique. J’abandonne aussi vite, récalcitrante à me plier à des règles qui entravent ma liberté de peindre selon mes envies. Ah ! jeunesse !

Puis vient la période où chaque tableau porte en lui une trop grande part de moi-même pour accepter de m’en séparer. On me pousse à les montrer, les exposer, les vendre… Je résiste contre vents et marées. Jusqu’à aujourd’hui.

Pourquoi aujourd’hui ? Peut-être que trente années de discrétion, cela suffit. Ou alors il me fallait tout ce temps pour avoir suffisamment confiance en moi pour franchir le pas…

Voici donc rassemblés, présentés dans l’ordre chronologique et par catégories, les dessins et tableaux qui ont jalonné toutes ces années.

Merci à tout ceux qui, par leurs encouragements, m’ont donné l’envie d’entreprendre cette aventure.

Merci à mon fils qui a su, grâce à ses photos, me faire voir mes “oeuvres” avec un autre regard et me donner l’envie et les moyens de les sortir de l’ombre.

Rencontres, partages, amitiés, amours, bonheurs, joies, peines et blessures, découvertes, voyages… Chaque expérience vécue tout au long de la vie laisse ses traces. Traces qui s’accumulent pour faire de nous ce que nous sommes.

Bonheurs éphémères ou sentiments puissants, chaque instant vécu peut se traduire en autant de formes et de couleurs. Plaisir simple de créer du beau ou besoin viscéral d’exprimer un sentiment fort, plaisir de se laisser guider par le pinceau ou besoin irrépressible d’évacuer sur la toile des sentiments puissants, la peinture est un moyen magique d’exprimer la couleur de l’instant.

La puissance des rêves, des aspirations, des désirs, de l’inconscient, viennent nuancer ces moments de création, laissant à l’oeil de l’observateur le choix de l’interprétation.

Initialement moments intimes de vie, les peintures s’offrent alors comme autant de perles qui raisonnent, ou non, dans l’imaginaire de chacun.

 

About Marie-Hélène Blondel

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.